© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

    Nos formations sont progressives, s’adaptent au niveau des élèves qui constituent chaque promotion et suivent une logique d’acquisition des fondamentaux de la psychanalyse en y ajoutant au fur et à mesure des éléments intégratifs.

     

    Ces approches théoriques fondamentales s'articulent autour, et c’est la spécificité de notre Institut, d’une clinique actuelle et concrète alimentée par les années de pratique de Monsieur Spitzer, formateur, psychanalyste, exerçant en cabinet libéral avec des nourrissons, de très jeunes enfants, des adolescents et des adultes.

     

    Les cours de l’Institut se veulent interactifs et se comprennent grâce à cet apport clinique commenté, recourt concret à la théorie qui, à elle seule, ne définit pas les troubles, les symptômes, la souffrance ou les difficultés éprouvées.

    La Fédération de Psychanalyse Intégrative (F.P.I.) agrée son enseignement à L’Institut de Psychanalyse Intégrative (I.P.I.) dont Monsieur Pascal Spitzer est le directeur.

     

    Il délivre un enseignement exclusivement réservé à ses élèves analystes-stagiaires. Les places sont limitées à 35 maximum par session à ce jour.

    Des groupes de formation  volontairement restreints, une fédération à taille humaine, ceci reflète l’idée que la Fédération n’est pas animée par un désir d’emprise dont une des formes serait le désir d’expansion à potentialité commerciale, financière et/ou phallique.

    C’est dans ce cadre que la FPI nourrit la spécificité de son mode de formation, afin de ne pas être dans la compulsion de répétition et vivre des écueils historiques dont Lacan revendiquait «la psychanalyse n'est rien d'autre que la psychanalyse didactique», avec son risque de voir se multiplier des analystes autoproclamés, ou confirmés et/ou autorisés après 2 ans à peine d’analyse !

    En effet, la Fédération de Psychanalyse Intégrative a décidé de supprimer l’analyse didactique, estimant que l’Institution ne devait pas se mêler de l’analyse personnelle de l’élève analyste. La FPI validera donc la candidature d’analysés qui ont pu par exemple effectuer une première cure par un analyste d’une autre Société ou Fédération ou d’un « divan inconnu ».

    C’est une prise en considération analytique de l’analyse personnelle du candidat qui est ainsi recherchée.

    La poursuite d’une analyse ou l ‘engagement dans une première analyse pourra s’effectuer auprès d’analystes fédérés à la F.P.I.

    En ce sens l'appellation d’analyse didactique est supprimée mais pas la fonction. Il y a des analystes formateurs dans notre association.

    Ce sont des membres fédérés enregistrés sur l’annuaire des professionnels de la Fédération de Psychanalyse Intégrative.

    Disons simplement que cette fonction de formation n'a pas à s'exercer auprès des patients qu'ils analysent mais auprès des élèves/stagiaires qu'ils supervisent.

    Comment déposer une candidature d’admission ?

    Toutes les candidatures sont étudiées sur les critères prioritaires liés au projet individuel, qui peuvent être variés : un enrichissement personnel, une réorientation professionnelle, un perfectionnement dans le cadre d’une formation continue...; qu’il y ait eu un parcours analytique précédent ou pas. Il va de soi qu’il est nécessaire que  le candidat puisse nourrir un certain intérêt pour la culture humaniste.

    Le cursus de formation

    L’objectif est de poursuivre un enseignement à l’Institut de Psychanalyse Intégrative de Bordeaux (ou à Bayonne pour le premier cycle), et de participer aux activités proposées de la Fédération de Psychanalyse Intégrative (séminaires F.P.I. et autres). Mais fondamentalement, il est aussi d’entreprendre une première cure psychanalytique de névrosé adulte à partir du second trimestre au minimum (Janvier) de la 1ère année pour les projets personnels à visée professionnelle bien sûr.

    Le temps de cette cure ne se définie pas sur 2 ou 3 ans mais sur une période potentiellement plus longue (au moins égale au cursus total c’est à dire 5 ans jusqu’à la soutenance du mémoire). Cela peut s’entendre par la nécessité d’un temps d’introspection suffisant afin d’être au plus clair vis à vis de soi-même, dans l’intérêt de ses futurs patients.

    Le candidat admis à l’Institut de formation ne peut se sentir infantilisé par ce type de cure, mais rassuré sur l’accompagnement bienveillant, afin de lui permettre au mieux son futur exercice professionnel.

    Le déroulement du cursus et son homologation sont décidés par le directeur de l’Institut, responsable de la formation. Il se déroule comme suit :

    - Admission (voir plus haut).

    - 1ère année : suivi des cours avec assiduité, remise de 2 synthèses, participation aux ateliers cliniques et analyse personnelle.

    - 2ème année : suivi des cours avec assiduité, remise de 4 synthèses, participation aux ateliers cliniques et poursuite de l’analyse personnelle.

    - 3ème année : suivi des cours avec assiduité, remise de 4 synthèses, participation aux ateliers cliniques et poursuite de l’analyse personnelle.

    En fin d’année, validant ainsi la fin du 1er cycle, examen théorique écrit et analyse clinique en situation.

    Le stagiaire/élève analyste aura en parallèle validé sa participation dès la première année aux séminaires, colloques, conférences proposées par la Fédération de Psychanalyse Intégrative ou d’autres associations dans le courant psychanalytique (Attestations de présence et/ou factures faisant foi).

    Ces critères validés permettent à l’élève analyste de s’inscrire en 2ème cycle ( 4ème et 5ème année) et soutenir son mémoire à la fin de celui-ci.

    Chaque année peut être finalisée par différentes manifestations internes à la fédération. Certains de ces séminaires ont un caractère interdisciplinaire, faisant intervenir des spécialistes d’autres champs du savoir et de la connaissance pour échanger avec les psychanalystes. 

    Les analystes en formation pourront être invités eux-mêmes à intervenir dans ces débats.

    Beaucoup d’analystes de l’I.P.I. pratiquent ou pratiqueront la psychanalyse avec des enfants, la fédération s’étant toujours refusée à en faire une spécialité à part, comme pour d’autres spécificités des troubles du développement.

    Son enseignement auprès de I’Institut de Bordeaux prend en compte cela et propose dans le cursus de 4ème et 5ème année les données théoriques adaptées à ces accompagnements psychothérapiques (enfant, adolescent, autisme, troubles instrumentaux, états limites entre autres).

    Un vaste choix est donc offert aux analystes en formation qui peuvent aussi puiser à d’autres sources, extérieures à l’institution, universitaires et autres.

    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now